Bannière publication développement durable

Que manger aujourd’hui ? Newsletter Transition 09/2019

Sustainable housing newsletter
September 2019

Il est aisé de se perdre dans les méandres de nos choix alimentaires. On nous demande de réduire notre consommation de viande, voire même de passer à un régime végétarien ou végétalien. Soit. Mais pour notre santé, nous devons privilégier des produits biologiques. D’accord. Par contre, hors de question d’acheter des produits exotiques, tels que l’avocat, fruit prisé des européen.ne.s mais si gourmand en eau que ses conséquences environnementales et sociales dans les pays qui le produisent sont dramatiques. Ajouter à cela une préférence pour des fruits et légumes de saison, produits localement… C’est à ne plus s’y retrouver !

L’un des aspects qu’il est pourtant primordial de différencier,  est l’impact de l’agriculture industrielle de celui de l’agriculture paysanne raisonnée. S’approvisionner chez des paysan.ne.s locaux.ales est vecteur de liens, permet à une profession d’être rémunérée au juste prix et rétablit une connexion entre les individus et leur environnement. Un modèle à l’antipode de l’agriculture industrielle, majoritairement présente dans les supermarchés. On le sait, c’est beaucoup d’informations à digérer. Il est donc primordial de s’armer d’outils pour comprendre l’enjeu de nos systèmes alimentaires, afin de tendre vers ce que l’on appelle une alimentation durable.

C’est justement à cette fin que POUR LA SOLIDARITÉ - PLS vous invite le mercredi 25 septembre 2019 à la conférence sur les enjeux de la formation pour un système d’alimentation durable, organisée dans le cadre du projet T4F. Différents ateliers seront proposés afin d’échanger et co-construire des perspectives d’actions pour aller vers un modèle alimentaire plus durable, à la portée de tou.te.s. INSCRIVEZ-VOUS !

L’enjeu de l’alimentation ne serait pas complet si l’on ne parlait pas de gaspillage. En Europe, 20% de la nourriture produite est gaspillée alors que 9.6% de la population n’arrivent à s’offrir un repas de qualité qu’un jour sur deux. PLS souhaite lutter contre ce dysfonctionnement et prend part au projet SoliFoodWaste, qui vise à développer une filière de récupération d’invendus alimentaires par des personnes en situation de handicap. Combiner la réalisation d’objectifs environnementaux, économiques et sociaux, tel est le pari que s’est fixé PLS, en route vers une société résiliente, juste et durable !

Solidairement vôtres,

Mathilde Mosse et Denis Stokkink

Contact: 

Mathilde Mosse