Aidant-e-s proches : comment concilier l'aide personnelle et la vie professionnelle

Vendredi, 31 Mars 2017

Le vieillissement de la population est un enjeu crucial en Europe aujourd'hui ; de plus en plus de travailleur-se-s devront s'occuper d'un proche âgé dépendant dans les années à venir. Dans un article du FIL CIDES, newsletter Chorum d'information et de veille sur l'économie sociale et solidaire, PLS revient sur cette question et se penche sur les mesures de conciliation travail-famille en la matière.

Le nombre de personnes âgées dépendantes en Europe augmente chaque année. Pour les assister, des dizaines de millions d'Européen-ne-s doivent faire un choix entre leur vie professionnelle et personnelle

C'est souvent la solidarité familiale qui pousse les membres de l'entourage à prendre soin d'une personne dépendante. Néanmoins, ce choix est aussi guidé par le coût des maisons de repos ou le manque d'informations sur les services disponibles. C'est la raison pour laquelle la reconnaissance du rôle des aidant-e-s proches est primordiale afin qu'ils et elles puissent bénéficier de droits sociaux et d'une rémunération

Dans un article du FIL CIDES, PLS revient sur la situation actuelle en France avec un regard également sur l'exemple de l'Allemagne et de la Belgique.

Ne manquez pas également la Note d'analyse PLS Être aidant-e : entre solidarite choisie et précarité subie !

 

Pays: 

Union Européenne