Brussels Job Marathon 2011 : Sport et Emploi : quel lien ? Bea Diallo s'explique

Vendredi, 13 Mai 2011

Le 13 mai 2011, des chercheurs d’emploi bruxellois et des entreprises courront ensemble lors du Brussels Job Marathon 2011 : une initiative originale de Bea Diallo, Échevin de l’Emploi à Ixelles. Pour la Solidarité - PLS, co-organisateur de l’événement, en a profité pour poser quelques questions à cet ex-champion du monde de boxe qui veut rapprocher sport et emploi.

Bea DialloBea Diallo, vous faites souvent le lien entre sport et emploi. Pourquoi ?

Je pense que le sport est un moyen extraordinaire pour apprendre à connaître l’autre, à partager et surtout à communiquer. Par le sport, on retrouve une certaine confiance
en soi et l’envie de se dépasser.

Pourquoi une entreprise devrait-elle participer au BJM ?

Il y a plusieurs raisons : la première c’est qu’il s’agit d’un mouvement de convivialité et de détente. Ensuite, il suscite la rencontre avec de futurs collaborateurs. Enfin, c’est une manière pour les entreprises de se faire connaître et de démontrer leur engagement social.

Les chercheurs d’emploi pensent parfois que les entreprises utilisent ce type d’événements pour se faire de la publicité et non pour recruter ou rencontrer les chercheurs d’emploi ? Qu’en pensez-vous ?

Les entreprises saisissent évidemment l’occasion pour se donner de la visibilité mais ils viennent également dans l’espoir de rencontrer des chercheurs d’emploi, je pense que l’un est complémentaire de l’autre. Ils ont là une occasion privilégiée de faire connaissance avec un candidat et d’apprécier sur le terrain différentes qualités telles que la ténacité, la capacité à coopérer ou à motiver par exemple.

Le Brussels Job Marathon fait-il partie des événements qui aident la RBC ?Comment ?

Oui, je le pense vraiment car aujourd’hui le taux de chômage à Bruxelles est énorme. La situation de l’emploi chez les jeunes est catastrophique voire carrément explosive dans certains quartiers. Il est urgent de favoriser la rencontre de réalités qui semblent parfois trop éloignées les unes des autres. Or la motivation ne manque pas, et les chercheurs d’emploi auront une occasion supplémentaire de le montrer. Les entreprises démontreront leur ouverture et leur disponibilité à participer à un mouvement collectif de redynamisation du secteur de l’emploi à Bruxelles. Grâce à des initiatives comme le Job Marathon nous pouvons participer à une vraie dynamique qui permettra à notre région de diminuer son taux du chômage.

Aurons-nous le plaisir de vous voir courir au BJM du 13 mai 2011 ? Si oui, dans quelle
équipe ?

Et comment ! que je vais courir. Mais en ce qui concerne l’équipe, je vous réserve la surprise...