Ré-insertion professionnelle détenus

Londres : 1ere Etape d'un "tour d'Europe" des bonnes pratiques en matière d'insertion des détenus et ex-détenus -

Vendredi, 29 Novembre 2013

Pour la Solidarité est partenaire, depuis le mois d'août 2013, d'un projet financé par le Fonds Social Européen, intitulé « Transition vers la Liberté », coordonné par le Centre Roumain pour l'Education et le Développement (CRED). Ce projet a pour objectif l'inclusion sociale et l'insertion professionnelle des ex-détenus en Roumanie, en vue de diminuer le taux de récidive. Dans ce cadre, Pour la Solidarité est en charge notamment de l'organisation de quatre visites d'études d'une semaine, en Angleterre, Espagne, Portugal et Suède, à l'attention de délégations de personnes issues de ce secteur et partenaires du projet.

La première visite d'étude a eu lieu en novembre 2013  à Londres et a été organisée en collaboration avec Catch 22, organisme en charge du parcours d'insertion des détenus dans plusieurs prisons d'Angleterre gérées par des sociétés privées, et au sein de services de mentoring (tutorat des ex-détenus) gérés par le Ministères de la Justice.

Cette visite a permis à des directeurs de prisons, ainsi qu'à des représentants d'organismes de la société civile roumaines partenaires du projet, de visiter deux prisons (à Londres et à Doncaster), de rencontrer des représentants du Ministère de la Justice et des acteurs de terrain travaillant dans la sphère de l'intégration sociale et professionnelle des ex-détenus. Ces rencontres ont permis de connaitre d'autres méthodes et pratiques sur le terrain, et d'envisager les possibilités de mise en place de dispositifs similaires en Roumanie.

Citons notamment le projet de « Peers Mentoring », dans le cadre duquel les personnes sortant de prison sont coachées et accompagnées durant six mois dans leur démarches d'insertion (recherche de logement, emploi, formation, démarches administratives) par des tuteurs eux-mêmes anciens détenus. Ou encore le dispositif « Family first », développé au sein de la prison de Doncaster, où une aile est entièrement consacrée à l'organisation d'activités du détenu avec sa famille dans des locaux conviviaux (cuisine, nursery, salles de jeu) permettant ainsi la préservation des liens familiaux, reconnue comme un des principaux facteurs de diminution de la récidive.

Les prochaines étapes de ce tour d'Europe -un peu particulier mais source d'enrichissement mutuel- sont  Madrid au mois de décembre 2013, Lisbonne en janvier et Stockholm en février 2014.