L'économie sociale, un nouveau défi pour la réinsertion socioprofessionnelle des détenus sur le marché du travail en Roumanie

Projet européen
Juillet 2010 - Juin 2013

Le projet « L'économie sociale un nouveau défi pour la réinsertion socioprofessionnelle des détenus sur le marché du travail », coordonné par l'ONG roumaine CRED et cofinancé par le Fonds social européen vise à proposer les premières pistes d’un modèle d’économie sociale roumain, en focalisant ses premières actions sur la réinsertion des anciens détenus.

Nouvel Etat membre de l’Union Européenne, la Roumanie n’est en 2010 pas encore dotée de politiques sociales efficaces et les acteurs de l’économie sociale sont rares et peu structurés dans cette région de l’Europe. Ce projet pilote de 3 ans axe son action sur une problématique bien précise : la réinsertion professionnelle des anciens prisonniers. Il est question de montrer que l’économie sociale peut en effet apporter des réponses très concrètes à ce type d’enjeux, sur lequel la Roumanie n’a pas encore travaillé. Le but de cette stratégie est de mettre en place un système de soutien pour les personnes condamnées, composé de structures d'économie sociale, afin de limiter la récidive et de développer un sentiment de responsabilité entre la société et les personnes condamnées. L'objectif général est de développer un secteur de l'économie sociale qui ait des relations fortes avec les différentes structures pénitentiaires existantes, de telle sorte que les structures de l'économie sociale s'adaptent le plus possible aux besoins et lacunes du système pénitentiaire actuel, en termes d'intégration socioprofessionnelle des personnes condamnées.

Grandes étapes du projet économie sociale et réinsertion en Roumanie

  • Création de 6 entreprises d’insertion dans 3 prisons grâce à la mise en place de partenariats entre ONG, prisons et entreprises locales.
  • Organisation de visites internationales pour 36 personnes afin de découvrir les bonnes pratiques en économie sociale en Belgique, France, Italie, Espagne et au Danemark.
  • Animation de 4 sessions de formations par des experts européens pour des spécialistes sur le thème de l’inclusion sociale (20 personnes travaillant dans le secteur de l’insertion sociale en prison ou dans des ONG) :
    • Session n°1 (4 jours – 32h) : Comment stimuler la RSE ? - Sujets abordés : Economie sociale, Techniques de promotion de la RSE comme la promotion d’une cause, le marketing social, les actions philanthropiques, le volontariat d’équipe, le social business etc.
    • Session n°2 (4 jours – 32h) : L’entreprenariat social - Sujets abordés : Identification des problèmes et des besoins sociaux, Conceptualisation de réponses à ces défis sociaux et sociétaux, Concrétisation de ces opportunités, Notions générales d’entreprenariat, Rédaction de Business Plan, Etude de faisabilité et de marché etc.
  • Création d’un Centre de Ressources en Economie Sociale pour les ONGs et les anciens détenus, proposant des formations, de la documentation, des rapports de recherche etc.
  • Analyse des bonnes pratiques en termes d’économie sociale dans 8 états membres.
  • Réalisation d’une étude afin d’identifier les opportunités d’embauche créées dans la zone d’expérimentation des entreprises d’insertion. Cette étude est menée auprès d’un échantillon représentatif de 1000 répondants et s’intéresse à l’implication des entreprises dans l’économie sociale ainsi qu’à l’intérêt qu’elles y portent d’une part, et à leur disponibilité pour participer au processus d’intégration professionnelle des anciens détenus.
  • Proposition d’une stratégie nationale pour le développement de l’économie sociale Roumaine, en insistant particulièrement sur les détenus. L’objectif de cette stratégie sera d’accroitre les chances de réintégration des détenus dans la société grâce à leur investissement dans des projets sociaux.
  • Organisation d’une conférence internationale autour des grandes tendances de l’économie sociale d’aujourd’hui.

Partenaires du projet économie sociale et réinsertion en Roumanie

Le projet est soutenu par le programme roumain du Fonds social europée.

Sa mise en oeuvre est assurée par :

  • ONG CRED (Roumanie)
  • Women Prison Targsor (Roumanie)
  • Young and Minor Offenders Prison, Tichilesti (Rouamnie)
  • Braila Prison (Roumanie)
  • S.C. MONOPRIX SRL, Braila (Roumanie)
  • Think and do tank européen Pour la Solidarité-PLS

Projet économie sociale et réinsertion en Roumanie en bref

  • 7 ateliers dans 3 prisons roumaines, contribuant à la formation professionnelle de centaines de personnes condamnées et sensibilisant le personnel du système pénitentiaire à l'importance de collaborer avec d'autres acteurs qui travaillent également à la (ré)intégration des personnes condamnées, et principalement avec les organisations du secteur de l'économie sociale.
  • Visites d'étude organisées par PLS entre autres en Espagne, France, Italie, Belgique
  • Développement de la stratégie nationale pour le développement du secteur de l'économie sociale pour les personnes condamnées, avec un processus de planification stratégique participatif, impliquant les principales parties prenantes, telles que des représentants du Ministère de la Justice, des représentants des Agences nationales des établissements pénitentiaires, des directeurs de prisons, des représentants de services de probations et d'autres associations

 


 

 

 

 

 

 

 

Pays: 

Roumanie