Risques de radicalisation et médiation sociale : YARIM

Projet européen
Décembre 2017 - Décembre 2019

Le projet YARIM - Youth And Religion In social Mediation - ambitionne de développer des solutions innovantes au profit des acteurs de la jeunesse afin d'aborder le fait religieux dans leur pratique et d'encourager un dialogue actif avec leurs jeunes publics. Financé par le programme Erasmus + de la Commission européenne, le projet est mis en place par des partenaires de six États membres.

Face à la montée en puissance des processus de radicalisation en Europe les acteurs de la jeunesse jouent un rôle dans la prévention des idéologies extrémistes pour permettre aux jeunes d'être des citoyen-ne-s actifs. Partant du besoin de ces acteurs en formation sur le fait religieux, le projet YARIM souhaite favoriser dialogue et échange actifs avec les jeunes de 13 à 25 ans.

Grandes étapes du projet

Afin de répondre à ces ambitions le projet YARIM, mené de décembre 2017 à décembre 2019, s'articule autour du développement, du test et de l'évaluation de solutions innovantes :

  • Formation des professionnels de la médiation sociale pour le développement de compétences spécifiques,
  • Boîte à outils pour stimuler la participation, l'écoute actives des jeunes et l'identification de nouveaux partenariats institutionnels,
  • Guide méthodologique de soutien à la coproduction de discours contre les idéologies extrémistes.

Partenaires

Cofinancé par le programme Erasmus+ de la Commission européenne, YARIM est mis en place par un consortium transnationale de 6 partenaires :

  • IRTS Hauts de France, France
  • POUR LA SOLIDARITÉ, Belgique
  • CEPS Projectes Sociales, Espagne
  • AFP Patronato San Vincenzo, Italie
  • IDEA NL, Pays-Bas
  • CAI - Conversas Associaçao Internacional, Portugal

YARIM en bref

  • Mise au point et test de 3 outils innovants
  • 5 séminaires de sensibilisation
  • 1 conférence de clôture du projet et présentation des résultats (à Bruxelles le 22 octobre 2019)
  • 15 jeunes participants
  • 15 professionnels par pays, soit 90 professionnels

Contact: 

Anna Métral