Bannière publication affaires sociales

La crise de la zone euro

Notes d'analyse
Juin 2017
Version PDF

La mise en circulation de la monnaie unique en 1999 qui liait les peuples européens entre eux, la prospérité des années 2000’ et l’élargissement de l’Union ont créé un certain enthousiasme qui a pris fin avec la crise financière de 2008 puis celle de la zone euro en 2010. POUR LA SOLIDARITÉ revient sur cette crise économique qui est devenue aussi politique et sociale. 

Frappée de plein fouet par la crise financière de 2008, la zone euro est à nouveau ébranlée par une autre crise, celle de la dette. Si en Grèce elle vient d’une mauvaise gestion des finances publiques, ce n’est pas le cas dans d’autres pays du Sud. Le recours à l’austérité ne permet pas de faire face à des problèmes structurels ayant plongé la zone euro dans la récession.

La présente Note d’analyse met en évidence les effets dramatiques de ce choix politique grâce aux données disponibles : les populations s’appauvrissent, les inégalités augmentent, la santé se détériore, le chômage augmente et force un bon nombre de jeunes à émigrer pour travailler… Tout cela provoqué en grande partie par les mesures des dirigeants peu préoccupés par la perte des droits sociaux.

Il est important de tirer des enseignements de cet épisode en termes de résolution de crises afin que cela ne se reproduise. Cette note explique en quoi la réponse qui a été donnée est l’exemple de ce qu’il ne faut pas faire.

 

Cette Note d'analyse est la deuxième d'une série de quatre sur l'austérité dans la zone euro.

Contact: 

Denis Stokkink

Fichier attaché: