Bannière publication participation citoyenne

La relation Union européenne – Chine : De la naïveté au réalisme

Notes d'analyse
Juillet 2019
Version PDF

Entre le 22e sommet Chine-UE et le sommet 16+1, la deuxième semaine d’avril 2019 fut marquée par la relation Chine-UE. Dans cette Note d’analyse, POUR LA SOLIDARITÉ s’interroge sur une Chine en pleine recherche d’influence, face à laquelle l’Europe s’est montrée extrêmement naïve. Alors que l’Europe est généralement ouverte à tous les investissements chinois, la Chine évalue chaque investissement étranger au cas par cas.

POUR LA SOLIDARITÉ s’attelle ici à dévoiler ce qui se cache réellement derrière une influence chinoise croissante dans les pays les moins riches de l’UE, en particulier en Grèce.

Tandis que les pays européens profitent de toute opportunité de bénéfice et de développement rapide, la Chine joue un jeu à long terme. Il est crucial que l’Europe revoie son approche et adopte une vision commune. Depuis trop longtemps, l’Europe a permis à la Chine d’éviter la réciprocité.

Même si l’Union européenne est désormais plus réaliste, elle doit passer à la vitesse supérieure. Ceci est crucial, car en l’absence d’une stratégie unifiée, nous déplorons des pertes d’emplois, d’entreprises et d’influence stratégique pour les années à venir.

« Lorsque la Chine s’éveillera, le monde entier tremblera », cette citation souvent attribuée à Napoléon traduit une inquiétude sourde. Alors que la Chine s’est réveillée, déployant une stratégie d’expansion, l’Europe s’est montrée extrêmement naïve.

Contact: 

Denis Stokkink