Bannière publication affaires sociales

Le sans-abrisme dans les politiques européennes d’inclusion sociale : un enjeu devenu prioritaire

Notes d'analyse
Janvier 2016
Version PDF

Dans une Europe où le phénomène du sans-abrisme ne cesse d’augmenter, les stratégies traditionnelles de relogement des personnes sans-abri montrent leurs limites. Et si l’innovation sociale permettait de développer des solutions plus efficaces à long terme ? Dans cette première note d’une série de quatre publications, PLS met en lumière l’évolution de l’enjeu du sans-abrisme dans les politiques européennes d’inclusion sociale. 

De la mise en place de la MOC sociale dans les années 2000 jusqu'à la Stratégie Europe 2020, le thème de l’inclusion sociale, et par extension celui de la lutte contre le sans-abrisme, s’est vu accorder une place grandissante au plan européen.

Cet intérêt accru se reflète notamment dans la tenue, en 2010, d’une Conférence européenne de consensus sur le sans-abrisme. Les conclusions du jury à l’issue de cette conférence serviront de base, en 2013, aux orientations de la Commission en matière de relogement des sans-abri. Celle-ci recommande aux États membres d’opérer une transition des politiques traditionnelles vers des stratégies « dirigées vers le logement ».

Assiste-t-on à un tournant dans la lutte contre le sans-abrisme ? Étant donné que les politiques européennes d’inclusion sociale reposent sur la Méthode ouverte de Coordination, non contraignante, dans quelle mesure les recommandations de l’UE sont-elles appliquées par les États membres ?

En répondant à ces questions, cette première note d’analyse veut brosser un portrait de l’enjeu du sans-abrisme et surtout montrer l’évolution de sa prise en compte dans les sphères européennes. 

Contact: 

Denis Stokkink