L’extrême droite donne le « la » de la politique européenne - TÉLEX POUR LA SOLIDARITÉ 07/2018

Newsletter institutionnelle - Télex
Juillet 2018

Alors que les flux d’arrivée via la Méditerranée ne cessent de diminuer (pas les morts !), que le nombre de demandes d’asile en Europe a baissé de 44% entre 2016 et 2017, les chefs de gouvernement réussissent à convaincre une partie (de plus en plus grande ?) des citoyen.ne.s que nous vivons une crise migratoire.

Plus grave encore, les idées proposées par l’extrême droite, aussitôt rejetées jusqu’à il y a peu par une majorité d’hommes et de femmes politiques sont aujourd’hui saluées comme des victoires ! Même les vocables, auparavant clairement identifiés d’extrême-droite, se retrouvent dans tous les discours.

Cet insidieux glissement de terrain permet à nos dirigeant.e.s d’imposer des politiques toujours plus sécuritaires et autoritaires. Quelle est la limite au-delà de laquelle nous n’accepterons plus l’inacceptable ?

POUR LA SOLIDARITÉ-PLS pense, avec beaucoup d’autres, que cette limite a déjà été franchie et que seuls des actes de révolte et de refus catégoriques des politiques menées démontreront notre attachement aux valeurs de solidarité que nos dirigeant.e.s n’ont de cesse de bafouer.

Plus encore, les citoyen.ne.s ont le pouvoir de poser un geste fort en votant à chaque prochain scrutin électoral non pas au regard des promesses de campagne mais à l’aune du décalage entre les paroles et les actes ! Novembre 2017, les chef.fe.s de gouvernement adoptent le Socle européen des droits sociaux, clamant haut et fort la relance d’initiatives en faveur d’une Europe sociale. Juin 2018 : après un passage entre les mains des 28, une proposition de directive sur le congé parental est vidée de toutes ses avancées sociales.

Nous n’oublierons pas ! Plus encore PLS se chargera de le faire savoir à l’ensemble des électeurs et électrices.

Que le combat commence !

Solidairement vôtres,

Françoise Kemajou et Denis Stokkink