Bannière publication affaires sociales

L'inclusion sociale et l'insertion socioprofessionnelle des détenus et ex-détenus au Danemark

Notes d'analyse
Juin 2014

Notes d'analyse, Affaires sociales, juin, 2014

La problématique de l'insertion des détenus dans l'Union européenne en général est un enjeu important afin de réduire le taux d'incarcération et de récidive au sein des pays européens. Le système pénitentiaire danois est reconnu mondialement pour ses faibles taux de récidive, le nombre élevé de détenus resocialisés et son environnement de travail sain. Le système en place est dit ‘ouvert' et vise à atteindre un équilibre entre des approches douces et fortes.

Ce Working Paper de Pour la Solidarité - PLS appréhende la façon dont le Danemark s'attèle à inclure et à insérer socio-professionnellement les détenus et ex-détenus dans la société. Pour ce faire, sont abordées des questions telles que la réalité des régimes ouverts et fermés et le trajet de réinsertion des anciens et nouveaux détenus. Dans ce cadre, l'étude fait le point sur les structures intervenant au sein et/ou en dehors des établissements pénitenciers.

Bien que le système danois ne soit pas irréprochable, les principes défendus et mis en place au sein des prisons du pays se révèlent probants en termes de non-récidive et de réinsertion. Le Danemark reste, de ce fait, un bon exemple à suivre en la matière.

Ce travail s'inscrit dans une série de publications de PLS sur l'inclusion sociale et l'insertion socioprofessionnelle des détenus et ex-détenus en Europe et dans plusieurs pays européens : l'Angleterre, la Belgique, l'Espagne, le Portugal et la Suède (consulter la rubrique "Pour savoir plus").