Salariat ou nouvelles formes de contrats de travail : un nouvel équilibre à inventer - TÉLEX POUR LA SOLIDARITÉ 05/2018

Newsletter institutionnelle - Télex
Mai 2018

Malgré l’émergence d’une économie de plateformes numériques dont plus personne ne nie l’existence, le discours dominant voudrait nous amener à penser l’emploi salarié disparu – ou sur le point de – au profit de nouvelles formes de travail indépendant.

Comme souvent, les chiffres déconstruisent les beaux discours : l’emploi salarié occupe en 2015 encore plus de 85% de l’emploi en France. Mais pendant ce que d’aucuns nomment « une organisation consciente de l’invisibilité du salariat » au profit d’un soi-disant désir inconditionnel de travail « à la tâche », il serait stupide de rester impuissant face aux mutations du monde du travail.

D’une part, l’intérieur du salariat voit se déployer avec force de nouvelles formes de contrats : le CDI à temps plein cède lentement sa place à une succession de CDD et autres contrats temporaires et à temps partiel multiples et variés. D’autre part, l’exigence insatiable de flexibilité des entreprises brise notre pacte sécurité contre subordination et engendre la demande d’une certaine partie des travailleur.euse.s pour plus d’indépendance et d’autonomie.

Pour conserver notre modèle social européen que nous aimons à définir comme le subtil équilibre entre développement économique et justice sociale, il est impératif de rechercher de nouveaux équilibres entre nos besoins de sécurité, de liberté, de créativité et d’émancipation. Ici et là en Europe, de nouveaux modèles innovants d’organisation du travail tentent de réaliser cette délicate synthèse.

POUR LA SOLIDARITÉ-PLS vous invite à vous en inspirer au travers d’une étude, co-éditée avec le Groupe Up et présentée le 19 juin 2018 lors de notre Midi POUR LA SOLIDARITÉ organisé dans le cadre de l’AG de SMart #Letscoop 2018.

À consommer sans modération !


Solidairement vôtres,

Françoise Kemajou et Denis Stokkink

Contact: 

Denis Stokkink