TÉLEX POUR LA SOLIDARITÉ 01/2016 - La solidarité en guise de riposte !

Newsletter institutionnelle - Télex
Janvier 2016

De Tunis à Paris en passant par Alep, 2015 fut incontestablement rythmée par les attentats, les persécutions, et les crimes contre l’humanité. Ces violences extrêmes ont mis sur les routes des milliers de réfugiés en quête de droits et libertés. Les attentats en Europe ont d’ailleurs eu l’effet d’une claque et ont montré à quel point les politiques se sentent impliqués à proportion kilométrique. 

2015 restera une année empreinte d’un contexte socioéconomique morose qui exacerbe toujours plus les inégalités et pousse l’exclusion à son paroxysme. Les crises, aux origines multiples et variées, ont suscité des vagues d’indignation qui sont autant d’appels à la solidarité.

Plus qu’un besoin, la solidarité est un impératif nécessaire pour affronter le contexte actuel. Cependant, nos politiques peinent à traduire les grands discours en actions significatives. On assiste effectivement à l’émergence des égoïsmes nationaux laissant pérenniser les menaces populistes et le repli sur soi, au détriment de l’action collective. À la crise économique, l’Europe répond à coup d’austérité ; aux attentats, elle amplifie les mesures sécuritaires et à la crise migratoire, elle renforce ses frontières.

Où sont passées les valeurs constitutives du vieux continent qui sont celles du respect, de la dignité humaine, de la liberté et de la démocratie ?

Si 2015 a été l’année des prises de conscience, 2016 doit être celle de l’action ! Les acteurs politiques ont la responsabilité de répondre aux attentes légitimes des citoyens européens. Il est question de ré-humaniser les politiques européennes par le biais d’actions solidaires, collectives et concertées. L’enjeu ?  Relancer l’espoir en la construction d’un avenir commun.

En 2016, POUR LA SOLIDARITÉ - PLS continuera à soutenir un modèle inclusif et solidaire, où chaque citoyen, européen ou non, y trouve sa place !

Solidairement vôtre,

Denis Stokkink

 

 

Contact: 

Denis Stokkink