Bannière publication participation citoyenne

Vers un service citoyen en Belgique ?

Notes d'analyse
Novembre 2015
Version PDF

Service citoyen, civique, civil, volontaire, d’utilité collective... Si les appellations varient, les dispositifs mis en place par les différents pays européens sont peu ou prou similaires, cherchant des voies pour encourager et reconnaître l’engagement civique des jeunes. Dans cette Note d’analyse, POUR LA SOLIDARITÉ propose un panorama des initiatives européennes afin d’appréhender un possible service citoyen belge.

On rencontre différentes formes de service citoyen en Europe. Ainsi, dans cette note d’analyse, on différencie trois modèles, trois appellations : service civil lorsqu’il est le pendant d’un service militaire obligatoire ; service civique lorsqu’il est institutionnalisé et volontaire et enfin service citoyen lorsqu’il est le produit d’initiative associative.

Le service civique peut être défini selon les critères suivants1: : un service civique permet à des jeunes (16-30 ans) de s’engager dans des projets d’utilité collective. Il est obligatoire ou volontaire, de longue durée et à temps plein, et doit donner aux jeunes les moyens de subvenir à leurs besoins. Le service civique doit également permettre le développement personnel du jeune, en l’aidant à acquérir de nouvelles compétences (soft skills) et le formant à la citoyenneté.. Le service civique doit également disposer d’un ancrage institutionnel et des financements publics.

Une dizaine de pays européens possèdent des programmes d’engagement de la jeunesse ainsi que l’Union européenne, qui n’est pas en reste sur le sujet et propose depuis 1996 le Service volontaire européen (SVE).

Différentes initiatives de la société civile existent en Belgique depuis une dizaine d’années, mais le service citoyen n’est pas encore entré dans la loi. C’est le but d’une proposition déposée à la Chambre en avril 2015. Ce projet de loi ne semble pas dresser assez de garde-fous pour empêcher le Service citoyen de devenir un sous-emploi déguisé. 

A l’aide d’un panorama des initiatives européennes et d’exemples de projets-pilotes en cours en Belgique, cette note propose des recommandations pour la création d’un service citoyen solidaire, durable et permettant de contribuer à une meilleure insertion professionnelle et sociale d’un grand nombre de jeunes Belges.

 



          [1] International Association for National Youth Service (IANYS), 9th Global Conference on National Youth Service, 2010.

Contact: 

Marie Leprêtre

Fichier attaché: