Meet_banner_officielle.png

PLS s'engage contre l'islamophobie sexiste !

Lundi, 29 Juin 2020

Chiffres interpellants issus du rapport annuel d'Unia, arrêt inquiétant de la Cour Constitutionnelle : les filles et femmes musulmanes continuent de faire face à des discriminations en Belgique. Face à ces nouvelles alarmantes, POUR LA SOLIDARITÉ-PLS choisit de s'engager et de faire porter la voix des premières concernées à travers le projet européen MEET. 

Unia a sorti son rapport annuel 2019 et fait l'état des discriminations en Belgique. Le constat est net : le nombre de signalements et de nouveaux dossiers ne cesse d'augmenter. Ces cas concernent essentiellement des critères dits « raciaux » ou fondés sur une situation de handicap ou la conviction philosophique ou religieuse. 

L’islam est la religion la plus représentée au niveau des dossiers ouverts pour conviction religieuse ou philosophique (86,3%). Les principales victimes en sont les femmes et filles musulmanes (59,7%) : port du foulard et difficultés d’accès à l'emploi, relations entre collègues et supérieures, restrictions vestimentaires à l'école... Sur les cinq dernières années, le nombre de signalements pour ces faits a doublé.

Face à tant de discriminations, que faire ? Se tourner vers la justice ? Aller devant la Cour constitutionnelle, gardienne des droits et libertés fondamentales ? Pas sûr. Ce 4 juin 2020, la Cour a rendu un arrêt dans lequel elle estime qu'une Haute école belge est en droit d'interdire le port de signe convictionnel au nom du principe de neutralité. Or, on le sait,  les principales concernées par ce genre de mesures sont les femmes et les filles portant le foulard. 

MEET : combattre l’islamophobie sexiste

Dans le cadre du projet MEET (More Equal Europe Together), auquel Unia participe en tant que membre du CRACIS, PLS s'engage contre l'islamophobie envers les femmes et filles musulmanes, en Belgique et en Europe. L'objectif final est de lutter efficacement contre ce phénomène malheureusement répandu dans notre pays en proposant notamment un plan d'action aux autorités locales.

Les chiffres l'attestent, la jurisprudence l'accentue : les filles et femmes musulmanes de Belgique ne bénéficient pas – encore – des mêmes chances d'inclusion que d'autres membres de la société belge. PLS s'engage à changer la donne !

Découvrez Télex, la newsletter PLS !

Chaque mois, recevez l’actualité de PLS et des Observatoires européens dans votre boîte mail (projets, événements, publications…)

Je m'inscris Non merci