Bannière publication affaires sociales

PLS a répondu à la consultation de la Commission sur les SAP

Août 2012
Version PDF

Réponse à la consultation, Affaires sociales, août, 2012

Le 18 avril dernier, la Commission présentait son « Paquet pour l'emploi » et proposait ainsi des mesures et des solutions en faveur d'une reprise génératrice d'emplois dans l'Union européenne. A la suite de cela, elle a lancé une consultation publique sur l'exploitation des possibilités de création d'emploi offertes par les services aux personnes et aux ménages. Pour la Solidarité, qui travaille depuis plusieurs années sur la question, a répondu à cette consultation.

La Commission interrogeait les parties prenantes sur quatre problématiques : le moyen d'améliorer les taux d'emploi dans le secteur des SAP, l'échange d'expériences sur les outils utilisés, les emplois et services de qualité et enfin la professionnalisation des emplois. Dans sa réponse, Pour la Solidarité a souligné l'importance et la pertinence du système des titres-services en vigueur en Belgique, qui permet à la fois de soutenir et solvabiliser la demande, et de créer des emplois pour des catégories de travailleurs vulnérables : les femmes et les migrants.

Nous y avons également préconisé une relation de triangulation (entre l'usager, le travailleur, et l'entreprise prestataire), car ce système garantit une plus grande qualité de la relation usager-bénéficiaire, de la prestation et de l'emploi. De même, nous avons invité la Commission à davantage soutenir les structures de l'économie sociale dans le secteur, au vu de leur expertise, mais aussi de leur position de proximité au plus proche des besoins des utilisateurs. Enfin, nous avons souligné l'importance de la formation ainsi que le recours aux nouvelles technologies de l'information et de la communication pour professionnaliser le secteur.

Découvrez Télex, la newsletter PLS !

Chaque mois, recevez l’actualité de PLS et des Observatoires européens dans votre boîte mail (projets, événements, publications…)

Je m'inscris Non merci