Bannière publication RSE & Diversité

Précarité en Wallonie : Focus sur les personnes à risque

Notes d'analyse
Octobre 2008
Version PDF

Notes d'analyse, RSE & Diversité, octobre, 2008

La notion de précarité renvoie à des situations d’incertitude, d’insécurité et de vulnérabilité. Incertitude, car l’individu ne peut prévoir une situation acceptable dans un avenir proche ; insécurité car une personne peut être anxieuse face à ce qui peut lui advenir ; vulnérabilité, dans la mesure où certains ne se sentent pas armés par rapport aux aléas de leur vie personnelle et professionnelle.

En Wallonie (Belgique), la précarité se fait ressentir à tous les niveaux. On peut évoquer en premier lieu le milieu du travail. En effet, la perception d’une forme de précarité dépend fortement de l'existence de chômage et de fluidité du marché de l'emploi. De ce fait, les personnes les plus touchées par la précarité sur ce marché sont celles qui travaillent dans un secteur dans lequel il est difficile de changer ou de trouver un emploi de qualité. Chômage et revenus faibles sont par conséquent les principaux facteurs de précarité dans le milieu du travail. Cette notion se retrouve également au niveau relationnel et affectif, ce qui peut générer un appauvrissement des interactions sociales, voire même aboutir à un isolement de la personne dans la société. Si l’on prend l’exemple de la cellule familiale, la notion de précarité peut se vérifier dans l’éloignement des individus d’une même famille (maisons de retraites, éloignements professionnels, familles monoparentales).

Découvrez Télex, la newsletter PLS !

Chaque mois, recevez l’actualité de PLS et des Observatoires européens dans votre boîte mail (projets, événements, publications…)

Je m'inscris Non merci