Bannière publication participation citoyenne

Participatory Democracy, Civil and Social dialogues

Cahiers
PDF version

Cahiers, N°5, Participation citoyenne, 2004

Qu’est-ce que le principe de démocratie participative ? Quelle différence y a-t-il entre démocratie participative et démocratie représentative ? Qu’est-ce que le droit de pétition ? Quels sont les acteurs du dialogue social européen ? L’introduction du principe de démocratie participative dans la première partie de la Constitution Européenne a provoque de nombreux débats concernant la démocratie représentative et ses limites, la démocratie participative, le déficit démocratique, les dialogues civil et social et le modelé social Européen. Ce travail se concentre sur ces différents concepts, tente de les définir, d’expliquer leurs développements, leurs fonctionnements et d’évaluer leur importance au sein de la Constitution. Ce travail commence par la démocratie participative et insiste sur l’importance de ce nouveau
concept qui vise a rencontrer le manque de confiance des citoyens européens envers les institutions européennes et les processus européens, et a renforcer la démocratie représentative. Ensuite, il explore le dialogue civil. Il va le definir, ainsi que ses différents acteurs et son rôle, insister sur l’importance de son institutionnalisation dans la nouvelle Constitution, explique les attentes et les peurs de ses acteurs par rapport a cette institutionnalisation et enfin résumer brièvement le débat autour de la représentativité et la légitimité des organisations de la société civile. Puis, le dialogue social européen, ses acteurs, ses processus, son rôle en ce qui concerne la gouvernance européenne, ses benefices pour le modèle social européen et le débat autour de la représentativité et la légitimité des partenaires sociaux seront expliques. Ensuite, une analyse du modèle social européen, de son développement, de sa raison d’être et de ses instruments principaux sera suivie par un bref aperçu de la méthode ouverte de coordination. Finalement, ce travail se termine avec le rôle des principales institutions européennes par rapport au déficit démocratique de l’Union Européenne.

Contact: 

Marie Leprêtre