Dialogue social engagé avec Marianne Thyssen, commissaire européenne

Mardi, 6 Octobre 2015

Le 1er octobre 2015, à Bruxelles, PLS a répondu présent à l'appel de Marianne Thyssen, Commissaire européenne à l'Emploi, aux Affaires sociales, aux Compétences et à la Mobilité des travailleurs. Étaient invitées des organisations de la société civile œuvrant pour la lutte contre la pauvreté (infantile), le handicap, les inégalités d'accès et carences des services sociaux, le sans-abrisme, le racisme envers les Roms ou les migrants, ou encore les violences faites aux femmes.

Le think and do tank POUR LA SOLIDARITÉ - PLS, se reconnaissant dans les valeurs et actions susmentionnées, s'est rendu à la réunion de dialogue civil engagée par la Commissaire, un an après son investiture au sein de l'exécutif européen. PLS approuve cette initiative, annoncée comme le lancement d'une collaboration régulière entre la société civile et la Commission européenne sur les aspects sociaux de la politique européenne.

Cette réunion, intitulée "table ronde avec la société civile : forger une action commune pour atteindre le Triple A social de l'UE" (Roundtable discussion with Civil Society: Forging common action to achieve the Social Triple A for the EU), aura révélé la détermination de la Commission européenne de relever le défi de la mise en oeuvre de la stratégie Europe 2020, dont nous sommes pourtant arrivés à mi-parcours, non sans susciter d'inquiétudes quant à son succès, notamment au regard des inégalités croissantes...

La Commissaire a notamment souligné les enjeux d'une pauvreté tenace au regard des objectifs de ladite stratégie* et l'affaiblissement de la classe moyenne, que PLS considère comme autant d'indicateurs de la mise en péril de l'Europe sociale et pour laquelle il est urgent d'agir. À ce titre, PLS souligne une volonté ferme de la part de Marianne Thyssen d'investir dans le social et l'humain ; une stratégie pour des compétences nouvelles et des emplois sera notamment développée en 2016. Du reste, PLS note l'apparente détermination de se mobiliser pour l'intégration des groupes marginalisés, y compris des réfugiés - qui ont récemment fait la une de nos médias - à qui il est primordial de donner accès au marché du travail, en privilégiant la reconnaissance des compétences plutôt que de se limiter à celle des diplômes.

PLS attend avec impatience les suites données à ce nouvel élan du dialogue civil entre la Commission européenne et la société civile sur les problématiques relevant du pilier social de la politique européenne...

 

* Stratégie Europe 2020 : objectif de réduction d'au moins 20 millions du nombre de personnes touchées ou menacées par la pauvreté et l'exclusion sociale en Europe