Photo by LaTransfo / CC BY-SA 2.0

NEET : appréhender leur diversité pour mieux les intégrer

Mercredi, 14 Septembre 2016

Les jeunes exclus du système éducatif et du marché du travail sont de plus en plus nombreux. Qui sont-ils ? Comment développer des politiques publiques adaptées ? Dans un article du FIL CIDES, newsletter Chorum d’information et de veille sur l’économie sociale et solidaire, PLS revient sur les réponses apportées par un nouveau rapport européen intitulé Exploring the diversity of NEETs.

Dans le jargon européen, les jeunes âgés de 15 à 29 ans qui ne suivent pas de formation professionnelle et n'occupent pas d'emploi relèvent de la catégorie des NEET (Not in employment, education or training). Aujourd’hui, il semblerait que les situations liées au chômage de ces jeunes soient multiples. C’est ce que la Fondation européenne pour l’amélioration des conditions de vie et de travail (Eurofound) rapporte dans une nouvelle étude en présentant les diverses sous-catégories que recouvre la population NEET telles que les jeunes découragés, ayant des responsabilités familiales ou encore ceux en situation de handicap.  

De plus, il existe de fortes disparités régionales ainsi que de nombreuses différences concernant les politiques mises en œuvre afin d’accompagner ces personnes. Alors que la France offre à ces derniers de nombreux services facilitant leur retour à l’emploi ou à la formation, la Roumanie ou encore les Pays-Bas comptent moins de 20 % de NEET enregistrés auprès de leurs services publics à l'emploi et peinent ainsi à les accompagner de manière efficace.

Malgré le lancement en 2013 de la  « Garantie pour la Jeunesse » visant à lutter contre le phénomène des NEET de longue durée, Eurofound souligne la disparité des situations et appelle à une réforme de cette Garantie. En invitant à renforcer les capacités des services publics pour l'emploi et à garantir la qualité des opportunités offertes aux NEET, Eurofound souhaite enrayer le chômage de ces jeunes.