Aux urnes citoyen.ne.s... et changeons de récit ! TÉLEX POUR LA SOLIDARITÉ 05/2019

Newsletter institutionnelle - Télex
Mai 2019

Nous le savons, le Parlement européen – acteur du triangle institutionnel européen – a vu ses pouvoirs considérablement augmenter depuis les premiers traités constitutifs de la Communauté européenne : pouvoir de codécision avec le Conseil dans la procédure législative ordinaire, pouvoir budgétaire, contrôle de l’appareil exécutif à travers la motion de censure qu’il peut déposer à l’encontre de la Commission.

Néanmoins, les citoyen.ne.s considèrent toujours les institutions européennes comme trop complexes, technocratiques et surtout opaques. Sentiment justifié lorsque l’on observe certains organes d’un peu plus près. Les trilogues, par exemple, instruments composés d’un nombre restreint de représentant.e.s, ont accueilli 40% des propositions de l’UE entre 1997 et 2007 alors qu’ils ne figurent dans aucun traité et n’ont pas de statut juridique. L’Eurogroupe, ce groupe informel qui ne rend compte devant aucune instance parlementaire, est devenu l’un des principaux organismes décisionnels en matière de politiques économiques et monétaire !

Il est aisé de comprendre pourquoi de moins en moins de citoyen.ne.s européen.ne.s se déplacent pour mettre leur bulletin dans les urnes.

Or, si nous voulons un autre récit pour l’Europe ; celui qui démontre par des actes concrets que l’Europe nous protège, s’attaque à nos problèmes quotidiens et agence les changements structurels indispensables à la réussite des trois grandes transitions – sociale, numérique et environnementale – auxquelles nous sommes confrontés, il est indispensable qu’aux côtés des actions de mobilisation citoyenne, de grève, de boycott et de désobéissance civile, nous fassions entendre chacune de nos voix pour imposer l’Europe que nous méritons d’avoir !

Aux urnes citoyen.ne.s !

Solidairement vôtres,

Françoise Kemajou et Denis Stokkink

Contact: 

Denis Stokkink

Pays: 

Belgique