#luttecontreviolencefemmes = #égalité réelle entre femmes & hommes ! TÉLEX POUR LA SOLIDARITÉ 11/2018

Newsletter institutionnelle - Télex
Novembre 2018

À l’aube de cette Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, rappelons la Convention d’Istanbul qui mentionne la nécessité de « contribuer à éliminer toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes et de promouvoir l’égalité réelle entre les femmes et les hommes, y compris par l’autonomisation des femmes » comme moyen de lutte contre les violences.

Petit rappel bien nécessaire car d’aucuns semblent ne pas voir de violence dans le fait qu’à partir du #6 novembre15h35 jusqu’à la fin de l’année les femmes travaillent gratuitement avec une égalité salariale atteinte en 2168 !!
Ne pas voir de violence dans l’accès inégalitaire aux postes de cadres¹ : à diplôme supérieur ou égal, 62,2% d’hommes contre 35,9% de femmes !!
Ne pas voir de violence dans les résultats d’une enquête sur le sexisme à l’hôpital qui dénonce que 60,8% des internes femmes se déclarent victimes de sexisme, présent tout au long de leurs études !!
Ne pas voir de violence dans 76% des comités de direction des plus grandes entreprises belges qui n’ont qu’UNE voire ZÉRO femme parmi leurs membres !!

L’ensemble de ces inégalités exercent une violence quotidienne sur les femmes en termes d’orientation scolaire, de gestion de carrière, de conciliation vie privée/vie professionnelle, d’autonomie économique, d’impact sur leur pension, de risques de pauvreté et d’exclusion sociale.

Pour passer du discours aux actes, POUR LA SOLIDARITÉ-PLS, qui a inscrit l’égalité entre les hommes et les femmes dans sa Charte fondatrice, s’engage le 23 novembre 2018 aux côtés de la coopérative SMartBe, Engie Belgium, Actiris, CSD-Centrale de Services à Domicile, la coopérative Diesis, la Mission locale de Bruxelles-Ville et la Commune de Woluwe-Saint-Lambert dans le premier Réseau européen d’entreprises engagées contre les violences domestiques.

Passons aux actes !

#CEASEproject
#StopViolencesFaitesAuxFemmes
#MirabalBelgium
#zerosexism
#25novembre

Solidairement vôtres,

Françoise Kemajou et Denis Stokkink

 

¹ Tiré d’un entretien avec Dominique Méda, « Les femmes doivent avoir accès à la gamme entière des activités humaines », Alternatives économiques, novembre 2018 qui cite Nicole et Jean Gadrey, Les coûts des inégalités professionnelles entre les femmes et les hommes, décembre 2016.

Contact: 

Denis Stokkink