Bannière publication économie sociale

La politique belge et européenne en matière d'inclusion sociale

Notes d'analyse
Avril 2008
Version PDF

Notes d'analyse, Économie sociale, avril, 2008

Depuis l’Acte unique de 1986, le travail et l’emploi figurent parmi les objectifs de l’Union. Outre des ambitions économiques, l’Europe poursuit également des ambitions politiques et sociales. Ce qui fait défaut, c’est une sécurité sociale européenne, ainsi qu’une politique européenne en matière de fiscalité, soit les instruments de redistribution classiques. Toutefois, l’Europe dispose bel et bien d’autres instruments. Pour les matières liées à l’inclusion sociale, il n’existe pas de législation « ferme » ou « dure », pas d’harmonisation des dispositions légales et administratives dans les Etats membres. L’Union européenne intervient au travers d’un processus moins contraignant : la coordination politique.

Les citoyens belges et européens sont particulièrement conscients du rôle crucial joué par l’Union européenne dans les matières économiques et monétaires, la concurrence, etc. Souvent même, ils réduisent la construction de l’Union européenne au seul marché unique. Par contre, ils ne connaissent pas toujours le rôle joué par l’Union européenne dans d’autres domaines. Environ septante pourcent de la législation nationale dans les Etats membres provient directement de la législation européenne (directives ou règlements). Au niveau social, peu de citoyens européens ont véritablement conscience d’un quelconque rôle joué par l’Union mis à part peut-être un sentiment diffus que la construction de l’Europe met à mal les avancées en la matière.

Découvrez Télex, la newsletter PLS !

Chaque mois, recevez l’actualité de PLS et des Observatoires européens dans votre boîte mail (projets, événements, publications…)

Je m'inscris Non merci