Bannière publication RSE & Diversité

La ville comme espace du dialogue interculturel

Notes d'analyse
Avril 2008
Version PDF

Notes d'analyse, RSE & Diversité, avril, 2008

Au cours du XXe siècle, les villes en Europe ont été caractérisées par plusieurs tendances qui ont provoqué des changements en leur sein. Elles se sont complexifiées du fait de l’accroissement de la diversité culturelle,économique et démographique, ce qui a eu également pour conséquence leur territorialisation et leur fragmentation, suscitant ainsi l’émergence de différences entre les quartiers : l’apparition de quartiers pauvres, jeunes et multiethniques,d’une part, et de quartiers riches, plus âgés, ethniquement plus homogènes,d’autre part.

La territorialisation et la fragmentation des villes résultent de « l’anonymat légitime » qu’offre la ville aux individus, en les libérant du regard collectif propre à la campagne. Cependant, à l’aube du XXIe siècle, des critiques se sont élevées à l’égard de cet anonymat, qui était généralement considéré comme positif, dénonçant la « déshumanisation » qu’il entraîne. Il est désormais perçu par certains davantage comme un fléau qu’il faut combattre, notamment au moyen des espaces publics urbains en tant que lieux de convivialité et de sociabilité. Un espace public est en effet un lieu public favorable à la communication et à l’échange. Dans un sens plus théorique, il est le lieu où les citoyens, quels qu’ils soient, ont le droit d’exercer leurs libertés et leurs droits, notamment leur droit à se rassembler, à se réunir et à exprimer leurs opinions. Les villes n’ont cessé de voir leur surface, leur nombre d’habitants et leur volume augmenter depuis la fin des années 1980. Cela implique que les espaces publics urbains, susceptibles d’inviter au dialogue  interculturel et intergénérationnel et, par conséquent, de contrer l’anonymat, ont, eux aussi,besoin de progresser quant à leur taille, leur nombre et leur influence, pour pouvoir faire face à l’immensité de la tâche. De plus, le multiculturalisme qui caractérise aujourd’hui les villes rend nécessaire les interactions entre les habitants et, de ce fait, l‘existence d’un espace public adapté au nouveau contexte, qui pourrait contribuer au renforcement de la cohésion interne de la ville.

Contact: 

Françoise Kemajou gmail

Découvrez Télex, la newsletter PLS !

Chaque mois, recevez l’actualité de PLS et des Observatoires européens dans votre boîte mail (projets, événements, publications…)

Je m'inscris Non merci