Bannière publication affaires sociales

Services à la personne et nouvelles technologies en Europe

Notes d'analyse
Novembre 2012
Version PDF

Notes d'analyse, Affaires sociales, novembre, 2012

Le vieillissement de la population entraîne une augmentation du nombre de personnes en situation de dépendance, dont la plupart souhaite rester à leur domicile aussi longtemps que possible. Le maintien à domicile de ces personnes est, dans certains cas, préférable à un placement en institution.

Il s'agit en premier lieu de répondre à un problème (celui de la gestion de la dépendance) qui ne fera que croître dans les années à venir. Les applications des nouvelles technologies sont nombreuses et elles permettent d'accroître autonomie et qualité de vie de la personne en perte d'autonomie. Elles peuvent remplir diverses fonctions : communication, information, autonomisation, rationalisation, etc. Autant de fonctions qui peuvent simplifier tant la vie des prestataires de services que celle de leurs usagers. Le secteur des services de proximité en Belgique a donc tout à gagner à utiliser plus largement les nouvelles technologies.

Cette étude souhaite associer deux secteurs porteurs, et en pleine mutation, que sont les services de proximité et les nouvelles technologies : deux secteurs qui évoluent sans cesse et sont au cœur de la croissance des prochaines années. Nous partons de l'hypothèse que les technologies de l'information et de la communication (TIC) favorisent le maintien à domicile des personnes en perte d'autonomie, permettent de professionnaliser le secteur et participent à l'inclusion sociale des personnes vulnérables. Dans cette note, nous nous attelons à définir d'une part, les services à la personne et d'autre part, les technologies de l'information et la communication, et ce, dans le contexte européen.

 

Découvrez Télex, la newsletter PLS !

Chaque mois, recevez l’actualité de PLS et des Observatoires européens dans votre boîte mail (projets, événements, publications…)

Je m'inscris Non merci